AMORA MI AMOR

Ce fut le drame de l’été 22. La pénurie ciblée. Le trauma des barbecues. P’u de moutarde. Nulle part. Ou alors quelques pots d’une immonde sauce roumaine au miel effrontément présentée comme telle. Toutes les gazettes, saisies d’effroi, y sont allées de leur analyse. Si yavépu de moutarde, c’était qu’yavépu de graines. Na ! Des graines importées en masse du Canada -80% + 15% venues d’ailleurs. La France en cultive mais à dose homéopathiques. Les agriculteurs rechignent. Pas rentable.

Continuer la lecture de AMORA MI AMOR

JL GODARD: « ET MES BAGNOLES,TU LES AIMES MES BAGNOLES? »

Disparu voilĂ  quelques semaines, le cinĂ©aste Jean-Luc Godard laisse un hĂ©ritage cinĂ©matographique indissociable, Ă  ses dĂ©buts, de la Nouvelle Vague. Sa vie, sa carrière, ses femmes, sa filmographie ont Ă©tĂ© analysĂ©es, dissĂ©quĂ©es depuis des lustres. Reste un volet, peu exploitĂ© : celui de la voiture dans ses rĂ©cits.

Continuer la lecture de JL GODARD: « ET MES BAGNOLES,TU LES AIMES MES BAGNOLES? »

STOCK-CAR: LES CASSE CADORS

Sport automobile reconnu comme tel, le stock-car a connu une popularité immense dans les années 1950 et 1960. La première course eut lieu le 9 mai 1953 au stade Buffalo de Montrouge, au sud de Paris. Pas moins de 18.000 spectateurs entassés sur les gradins à ciel ouvert tandis que 5000 restaient en carafe aux portes de l’arène. Parti de rien ou presque, le stock-car fut importé en France depuis les USA par un gaillard à qui on ne la faisait pas.

Continuer la lecture de STOCK-CAR: LES CASSE CADORS

CAPRI C’EST PAS FINI

La plus cĂ©lèbre des Ă®les de la Mer TyrrhĂ©nienne, n’est pas seulement le refuge des stars, la villĂ©giature prĂ©fĂ©rĂ©e des VIP’s ou le set de tournage de dizaines de films. ConcentrĂ© de mythologies depuis Tibère jusqu’à Malaparte avec sa fameuse villa oĂą Godard filma Le mĂ©pris, vivier de recettes mondialement consommĂ©es, depuis la salade caprese jusqu’à la torta caprese -ici des tomates, lĂ  du chocolat, merci de ne pas confondre, Capri fut chantĂ©e Ă  plein poumons et dans toutes les langues par Frank Sinatra, Rosemary Clooney ( la tante de George C.), Sophia Loren, Claudio Villa, Domenico Modugno, Dean Martin ou encore par Peppino di Capri, cĂ©lèbre chanteur nĂ© sur l’Ă®le et immense vedette de la canzonetta italienne.

Continuer la lecture de CAPRI C’EST PAS FINI

LE DESSOUS DES KARTS

Un volant, quatre roues et un moteur de tondeuse à gazon : l’anatomie du kart est des plus spartiates. Apparu au mitan des fifties aux USA, le bidule se pose en cousin de la caisse-à-savon, sans la caisse et sans le savon, propulsé par un moteur 2-temps. Aux manettes, Art Ingels, mécano sport-auto de la Kurts Kraft, firme basée depuis 1938 à Glendale, CA., et impliquée dans la préparation des voitures de course à Indianapolis. Avec lui, un certain Lou Borelli. Ensemble, ils vont fonder en 1956 la Ingels-Borelli Kart et commercialiser le kart Caretta. Deux ans plus tard, leur concurrent direct, Go Kart Manufacturing, va leur tailler des croupières avec un kart non plus motorisé « tondeuse-à-gazon » mais hors-bord Mac Culloch. Succès fou chez les teen-agers avec atomisation en myriades de clubs et de compétitions. En sept ans, le kart va pulvériser les hobbies motorisés modernes.

Continuer la lecture de LE DESSOUS DES KARTS